Petite visite à bébé shagya

J’avais promis de lui rendre visite en Haute Patate avant Noël alors, zou! Le samedi avant Noël, en voiture Simone, on est allé voir bébé shagya!

Première joie, et non des moindres, il pleuvait comme bovin qui urine!!

Après 2h et demi de route, on n’allait pas se laisser impressionner pour si peu!

Deuxième grande joie: le troupeau de poulain rentrait justement à la stabulation quand on est arrivé. Bébé Shagya a un instant négligé le ratelier de foin et est venu me dire bonjour!!! Ah mon poulain chéri!!

Bon après, il a replongé son nez dans le foin avec ses potes!

Il avait un peu froid et était trempé (pas question de trop le toucher sinon l’eau va à la peau et là ça caille pour de vrai), du coup je l’ai déjà connu plus joyeux (en même temps il faisait un temps à être ronchon de toute façon!) mais il va bien, il grandit (il est fait en descendant, pour les néophytes, il a le cul plus haut que la tête!) et progresse à l’école maternelle du poulain. Il est même sage à l’attache!

Je lui ai donné des nouvelles de sa maman, qui elle nous a fait rien que ce mois-ci une colique et un coup de sang totalement inexpliqué car après à peine 300m de balade peinarde au pas (??????) mais qui va maintenant mieux (elle a de nouveau son caractère de chien quand elle estime qu’on l’emmerde!), même si les dernières analyses, c’est pas encore ça. Il n’en avait rien à faire bien sûr, ça m’apprendra à gatouiller de la sorte!

Vivement la prochaine visite, avec on l’espère du beau temps!

P1130110

 

NB: vous savez à quoi on différencie les poulains shagya de ceux des autres races en pension à l’élevage? Outre le fait qu’il n’y a pas de shagyas qui sont bizarrement foutus, ils sont tous très proches de l’homme, se laissent approcher, toucher, sont curieux… une nouvelle génération de super chevaux en marche!!

Publicités

bébé Shagya quitte sa maman

Je viens d’avoir 6 mois, je suis grand, fort, beau, intelligent… un vrai mec!! Ma Maman attend un petit frère ou une petite soeur et doit souffler un peu. Aussi il est temps pour nous de regarder dans d’autres directions. En tout cas, c’est ce qu’a décidé la Haute Autorité Humaine, celle qui planifie ma vie.

On m’a montré hier à un humain de la race des vétos (comme je suis un shagya, ils ont des vétos!). Il m’a tourné autour, a écrit beaucoup de choses sur moi et a beaucoup parlé de moi. J’aurais une tache blanche sur le chanfrein. C’est la meilleure celle-là!!  Jamais vu ça moi!! Il m’a ensuite vigoureusement frotté l’encolure et là je l’ai bien aimé, mais quand il a piqué, c’était moins drôle. Il semblerait qu’il ait piqué une deuxième fois avec une très grosse aiguille mais là je n’ai rien senti. En tout cas j’ai été un grand garçon, j’ai été sage et je n’ai pas bougé. Il a même dit que si tous les bébés chevaux de mon âge savaient aussi bien se tenir, ce serait chouette. Je ne vois pas ce qu’il veut dire?!

Maintenant que j’ai ma puce (Puce!?!?), je suis prêt pour le grand jour. Ah? et c’est quoi le grand jour??

Je l’ai su ce matin : ils s’y sont mis à 3 pour me mettre dans une grande boîte posée sur des roues, toute blanche à l’intérieur (ils m’ont presque porté, non mais ça va pas non!?), puis maman est montée à son tour. C’est bizarre parce qu’ils ont du la prier un peu et lui tendre une grande corde derrière les fesses pour la pousser… vraiment louche! Une fois Maman dedans, la boîte s’est refermée, ça a fait du bruit et ça bougeait dans tous les sens. Il a fallu que Maman et moi on se campe bien sur nos jambes pour ne plus bouger. Soit, il me semble que j’ai déjà fait ça étant petit, je maîtrise! Et Maman est zen, tout va bien!

Après un bon moment, la boîte s’est rouverte mais c’était magique, on n’était plus à la maison: il y avait une grande cour, des chiens, des gens, un autre poulain comme moi dans un enclos. Dans le pré qui surplombe la cour, le grand gris, c’est lui mon Papa à ce qu’on m’a dit.

…Ça me fait une belle jambe!

Mais euh attendez là, c’est quoi ce bintz??? Pourquoi Maman elle remonte dans la boîte?? MAMAN!! Je suis là moi, ne m’oublie pas ici!! MAMAAANNNNN! Pourquoi tu réponds mais tu pars quand même?…..

La Haute Autorité Humaine, celle qui vient me voir, me fait des grattouilles, me fait comprendre ce que je n’ai pas le droit de faire (mordre, me mettre debout, boxer des antérieurs, foncer dessus…) et m’apprends à être un brave garçon, est partie aussi avec Maman après m’avoir fait une dernière grattouille. Elle me l’a dit l’autre jour, je vais être bien avec des potes de mon âge, dont certains sont mes frères, je vais apprendre et profiter de ma vie de bébé cheval. Enfin pour le moment je suis surtout tout seul, vous m’abandonnez toutes!…

Je suis un cheval, je suis un shagya, j’ai des instincts mais pas des sentiments semblables aux humains.

Ça vous dépasse vous humains mais je vais oublier ma Maman, ma Maman va m’oublier (mais pas trop vite hein?) et je vais passer à autres choses. C’est ce que j’ai déjà commencé à faire ce soir. Car ce soir, c’est « soirée bienvenue », les plus anciens sont venus accueillir les nouveaux du jour (moi et l’autre poulain de l’enclos. On est frangins par le père! Dingue non?) et on s’est déjà fait une bouffe et des jeux. Et dans quelques jours, je serai déjà un autre shagya!!

NB: Maman Shagya est bien rentrée, elle a appelé son petit 5 minutes puis a attaqué son filet à foin et s’est calmée. Elle a retrouvé ses potes de pré et passe à autre chose. Les nouvelles de bébé Shagya sont excellentes puisqu’il joue!

S’oublieront-ils vraiment totalement, sachant que les apprentissages restent? On n’en sait rien…

A bientôt Bébé Shagya!

Un peu d’animation en concours

Je vais vous exposer ci-dessous une bonne recette pour mettre de l’animation dans une sortie en concours avec le club et pour détecter les « pros » qui ne le sont peut être pas tant que ça….

Cette anecdote nous est arrivée durant ce printemps.

Prenez 2 chevaux entiers, pas que d’habitude on les débite en morceaux pour les déplacer, mais juste munis de tous leurs attributs masculins. Monsieur Poney et Monsieur Lusitanien pour les présenter. Ajoutez d’autres chevaux, juments et hongres, pour faire joli.

Mettez les dans un van et allez sur le lieu du concours.

Sur place, installez-vous, déballez votre bazar pour tenir un siège d’une journée en tenant compte des temps d’attente entre 2 épreuves et du fait qu’on ne va pas se démonter pour le repas de midi sous prétexte qu’on est de sortie, surtout que pour une fois il fait beau.

Attachez les chevaux au van et laissez le grand dadet du club faire son petit tour en disant à qui veut l’entendre qu’on se trimballe 2 étalons (de toute beauté, viendez voir comme ils sont beaux!)

Après un petit temps d’attente, vous allez voir comment certains, pas tous heureusement, vont se mettre à vous regarder de travers et à éviter consciencieusement votre camp de base.

Ouh La La, des étalons!! Attention! Danger! Vont devenir fous et incontrôlables dès qu’ils vont se rendre compte que j’ai une jument!! Ils vont tout casser pour venir attaquer sauvagement pour pauvre « dadou » (je saigne du nez quand j’entends ça!).

Euh… comment te dire (comme qui dirait)? Ce qu’ils attaquent sauvagement c’est surtout leur filet à foin et s’ils voulaient absolument violer de la jument, ils ont ce qu’il faut sur notre bivouac. Mais ils savent se tenir nos brutus. Ils vivent toute l’année avec les autres, sont lâchés au paddock avec les eunuques et même avec l’autre entier du club, ils sortent en reprise, même parfois seuls mecs parmi une bande de fille-cheval. Quand une d’elle est en chaleur, c’est sûr qu’on prend des précautions, on ne les laisse pas renifler le pipi de ces dames et on ne les colle pas derrière, mais ils savent se tenir.

Même Monsieur Poney, qui lui fait quelques jolis poulains à des donzelles tous les ans, sait quand il sort pour « ça »!!

Le summum de la méfiance est atteint quand une monitrice vient nous demander de déplacer le camp de base et de nous mettre là-bas, dans un paddock fermé, loin de tous! Mais bien sûr…

Là ma cocotte, il ne faut pas abuser! On ne va pas replier la table de camping parce que tu es tellement pro que tu te laisses impressionner par une (enfin 2) paire(s) de coucougnettes qui mastiquent paisiblement du foin et se contentent de pousser quelques hénissements à vous péter les oreilles de temps à autres. Que les petites jeunes qui rêvent du fier étalon vaillant et sauvage (de préférence un pur sang arabe hein! ça, ça a de la gueule!!) se laisse émouvoir, je veux bien, mais toi, tu devrais les raisonner au lieu de céder à la panique, surtout quand tu les vois pépères comme ceux-là.

On a donc créé de l’animation dans le paddock, certains ont flippé toute la journée à cause de nous, et beaucoup sont venus observer de loin et avec méfiance les 2 phénomènes.

Le grand dadet s’est fait remonter les bretelles, parce que bordel quand on sort en concours, on ne clame pas sur les toits des infos qui risquent de se retourner contre nous, et le soir, tout le monde est rentré, bien crevé parce que mine de rien, cette histoire nous a bouffé une partie de la journée et a un peu gâché le plaisir.

Je tiens tout de même à ajouter 2 précisions:

  • Au risque de casser le mythe, mesdemoiselles, quand vous voyez le fier étalon tous muscles dehors, tendu comme un élastique et les oreilles en avant à bloc, c’est souvent qu’on lui a agité un sac plastique sous le nez ou un truc qui fait du bruit!! Vous croyez qu’on fait comment dans les concours modèles et allures pour qu’ils fassent les beaux? Et comment j’arrive à avoir les vidéos de bébé shagya qui bondit dans tous les sens avec la queue en l’air hein?  Le reste du temps, ils sont plutôt en mode « gros herbivore qui ne pense qu’à bouffer » et sont plus communs, donc rien d’extraordinaire à observer!
  • Je suis confiante avec Messieurs Poney et Lusitanien parce qu’on les connait bien (on est propriétaire de Mr Poney), je laisse les enfants dans le boxe avec eux sans crainte particulière. Si le club où ils sont les emmène en concours, c’est aussi pour ça. Sans crier au loup, quand je croise un entier que je ne connais pas, je reste tout de même vigilante, ses réactions étant inconnues et je reste consciente que tous les entiers ne peuvent pas être sortis en société sans précautions particulières. Mais après tout, on n’aborde pas non plus n’importe comment un chien qu’on ne connaît pas. Enfin, je reste persuadée que plus un cheval est isolé et stigmatisé parce qu’il est un mâle, plus il développe des comportements violents et imprévisibles, ce qui n’est pas le cas des entiers dans l’écurie que nous fréquentons.

attention ânes malheureux!

C’est arrivé le jeudi de l’ascension de 2011.

Mes 2 bourricots étaient sur un terrain à côté du bureau de Moumoune. Ancien camping désaffecté, plus de broussailles et de chardons que d’herbe, un paradis pour bourri’ !

Je vais les voir comme tous les jours et leur remettre de l’eau, un monsieur descend de sa voiture et m’interpelle:

« -vous faites quoi là?

-je leur mets de l’eau.

-ils sont à vous?

-Oui

-vous faites ça souvent

-tous les jours (c’te question!)! »

Là le gars se présente, m’explique qu’il fait partie d’une association de défense animale et qu’il y a eu un signalement au sujet de mes ânes, comme quoi ils étaient négligés et qu’ils n’avaient ni à manger ni à boire!!

C’est la meilleure celle-là!! Et hop, c’est parti pour la galère!! Et ce n’est que le début!

Tout expliquer, se justifier, à quelqu’un qui défend les bêtes mais qui n’y connaît rien aux ânes, parce que c’est spécial un âne, ce n’est pas juste un cheval à grandes oreilles!! Ca n’a pas les mêmes besoins, les mêmes habitudes, le même comportement, c’est complétement différent mais je pourrais faire un billet là dessus.

Expliquer que les seaux à eau ne se voit pas de la route car dans un creux du terrain, et quand bien même, s’il renverse son seau, un âne tient 48 h sans boire ce qui n’est pas le cas d’un cheval….

Expliquer qu’il en est de même pour le tas de foin….

Expliquer que l’âne n’a pas DU TOUT les mêmes besoins et la même physiologie que le cheval et que là où le cheval a besoin d’herbe grasse (et encore!), l’âne se réjouit de ronces et de broussailles et que l’herbe grasse lui nuit (fourbures, obésité…).

Expliquer qu’ils sont brossés tous les jours, que les pieds sont curés et que le maréchal-ferrant leur a ajusté la manucure moins d’une semaine avant (parce que chez moi, pas de sabots en babouche, poil nickel et tout hein! ça se voit ça quand même!!!!!)

Il est très désagréable de devoir se justifier comme un « criminel » sur des points évidents et d’avoir à faire front au scepticisme de son interlocuteur qui n’y connaît rien. Je les connais mes ânes, je les aime et je me suis documentée quand je les ai achetés! Plus que vous monsieur le défenseur de la cause animale!!!

Il est parti en disant qu’il ferait un rapport et que l’assoc me tiendrait au courant.

Merci Monsieur, quand je sais que cette assoc est connue pour enlèvement abusifs de chevaux (oui messieurs, un cheval en convalescence de chirurgie de coliques ou à 32 ans, c’est maigre mais pas forcément maltraité, les retirer à leurs proprios à ce moment là, ce n’est pas malin!) et qu’ils ne sont pas du genre à lâcher, j’ai bien dormi.

Heureusement Véto Chéri avait RDV avec mon Gros pour son vaccin dans la semaine et a fait un bon de 2 m quand je lui ai raconté notre mésaventure (« Eux maltraités!! lui est trop gros et sinon ils sont nickels! ») et m’a fait un courrier pour attester que mes bêtes étaient parfaitement traitées.

Il a tout de même fallu faire intervenir l’avocat de Moumoune pour les menacer de les attaquer pour procédure abusive pour qu’ils nous lâchent les baskets.

J’ai eu le fin mot de toute cette histoire plus tard, quand je suis allée m’occuper d’eux et qu’une mémère à son chienchien est venue leur déposer du pain (là j’ai su pourquoi Gros me faisait de l’eczéma, ne supporte pas le pain Gros!) et s’apitoyer sur leur sort.

Je lui ai dit qu’ils allaient bien, lui ai expliqué des choses sur les ânes (y compris d’arrêter avec son pain à la……), lui ai arraché une petite larme en lui racontant les 2 mois d’antibio de la Petite quand elle s’est retrouvée en plein hiver sans un poil sur le dos à cause d’un staphylocoque doré et je lui ai raconté qu’une association m’avais inquiétée.

Elle m’a répondu qu’elle ne connaissait pas cette association, en la citant, chose que je n’avais volontairement pas faite….

Merci Madame…

 

Aujourd’hui Gros et Petite vont bien, Gros a maigri (il était gros parce que ses anciens propriétaires lui faisaient manger des frites, no comment) et est parfait maintenant.

Bébé Shagya a 5 mois…

Voilà, bébé shagya a 5 mois! Déjà (que?) 5 mois.

On a cette impression qu’on a eue à chaque fois que la famille s’est agrandie: c’est à la fois très récent, et en même temps on n’imagine plus la vie « d’avant ».

C’est qu’il a bien changé bébé shagya depuis le jour de sa naissance!! Quand le propriétaire de l’écurie m’a appelée pour me dire qu’il était temps,je suis passée en partant dans la chambre de Grand Garçon qui a sauté dans son pantalon pour venir avec moi!! On est arrivé 10 minutes après la mise bas, il était encore tout mouillé.

Après qu’il se soit mis debout, qu’il ait tété puis se soit recouché (parce que c’est crevant tout ça!) on est rentré se coucher.

Depuis cette nuit de Mai, notre vie n’est plus la même : entre les progrès constatés, les nouvelles choses qu’on lui apprend et son évolution physique, il occupe pas mal des conversations et des attentions familiales.

On a tout de suite vu au tour de son oeil qu’il serait gris, comme son papa, mais il a viré au gris petit à petit: les poils gris ont envahi ses membres, sa tête et sa croupe avant de gagner tout le corps. Il va s’éclaircir avec l’âge jusqu’à, je l’espère, devenir presque blanc. Là on rigolera pour le maintenir propre!!

Ses grandes guiboles, au départ disproportionnées et qui s’emmêlaient, ont pris de la force et il a gagné très vite en agilité et en vitesse.

Il a appris très tôt à donner ses pieds, à accepter le licol, qu’on lui mette et qu’on lui enlève même au pré, à marcher en main (ça je le confesse, on n’est pas encore au top à 100%, ça le rend d’humeur « bondissante ») et à nous respecter. Parce que je l’aime bien, mais je ne suis pas sa mère et encore moins un camarade de jeux, je ne pèse que 60kg et ma peau n’est pas résistante à la morsure! Sa mère, elle, s’occupe très bien de lui et son côté « je t’aime bien mais fait pas ch… » la rend relativement peu indulgente, ce qui apprend aussi le respect à notre petit père.

 

Une question existentielle a également été soulevée à sa naissance: Au secours c’est un garçon!! Que va-t-il advenir de ses coucougnettes?…. on verra! On verra en fonction de son caractère, de son aptitude à être sélectionné comme reproducteur shagya… Cette sélection est dure, 3 chevaux ont été retenus sur 20 présentés à Cluny en 2011, les autres ont été castrés pour la plupart. Son caractère aussi jouera : je ne vais pas garder entier un cheval que je ne pourrai pas gérer comme tel. Monsieur Poney est un exemple de mec cool, qui peut être mêlé à d’autres chevaux sans le moindre problème, Papa Shagya également, la réputation des entiers ne se vérifie pas avec tous, alors on verra!

 

et voilà le travail!!

Voilà notre petit gris aujourd’hui, fraichement manucuré, brossé… Jugé très beau par les éleveurs et les pros (vétos, maréchal…) qui l’ont vu, comment ne pas en être fière!

avec sa maman

 

Belle attitude, belles allures , le trot de ses parents…(voir les vidéos en lien), ça peut être sympa sous la selle !!!

 

et voilà la bête maintenant!!

C’est bien la plus noble conquête de l’homme…

 

Dans 1 mois, ce petit garçon sera séparé de sa maman, qui attend un petit frère (ou une petite soeur). Il partira en Haute Saône, chez un éleveur qui fait grandir les jeunes en liberté, en troupeau. C’est là qu’est son père et je connais bien cet éleveur, il y sera super bien. C’est un peu loin, certes, je le verrai moins souvent, mais c’est de copains « cheval » dont il a besoin pour grandir en « cheval », pas de me voir tous les jours. Chez nous, je n’ai pas trouvé de telles conditions d’élevage, on m’a même proposé de le mettre en boxe avec mise au paddock (tout seul parce que mâle!!) tous les jours… non merci! c’est le meilleur moyen de le rendre débile, je ne le veux pas! Il connaîtra l’écurie bien assez tôt!

 

 

Petit bonus:

C’est Maman Shagya le jour de sa naissance!! Elle n’est pas née chez moi mais l’éleveur m’a donné plein de photos d’elle petite!!

 

PS: Pour les vidéos, j’en appelle à votre indulgence, je débute sur YouTube!!

Pourquoi l’Arabe Shagya?

Mais oui, qu’est-ce que ça veut dire « arabeshagya » ?

L’arabe shagya, c’est la race de chevaux dont je suis tombée amoureuse il y a bientôt 3 ans et dont je possède 2 représentants: Maman Shagya, jolie alezane de 6 ans d’origine allemande, et Bébé Shagya, son fils né le 2 Mai dernier de ses amours avec Hakim Alkan, étalon réputé vivant par chance non loin de chez nous!

Maman Shagya

Hakim Alkan, Papa Shagya

Bébé Shagya à 2 jours

Bébé Shagya à 4 mois

L’arabe shagya est une race créée à la fin du 18 ème siècle en Hongrie sur décret de Joseph II, empereur d’Autriche Hongrie, à des fins militaires: il fallait un cheval rapide, endurant, suffisamment costaud pour porter le hussard et son bazar, suffisamment zen et coopératif pour aller au combat sans tuer son hussard, pouvoir changer de cavalier si besoin et tracter si l’opportunité se présentait (vous connaissez Sissi, l’impératrice? Sa voiture était tirée par 4 shagya blancs! Eh oui!).

Les sélections faites sur les pur sang arabe de l’époque ont permis d’avoir un cheval arabe plus grand, avec plus de cadre et d’os, et l’étalon arabe Shagya, qui a donné son nom à la race, avait un modèle parfait qu’il a transmis à toute sa lignée. Les autres lignées majeures sont Koheilan, Dahoman, Siglavy, Siglavy-Bagdady, O’Bajan, Mersuch…

Le stud-book est clos depuis 1816 et seuls quelques étalons arabes rigoureusement sélectionnés sont admis à produire du shagya.

Seuls les chevaux, étalons et juments, approuvés dans le stud-book peuvent produire en race shagya. Ca nous a donné l’occasion de faire une petite virée à Cluny pour faire confirmer Maman Shagya l’an dernier, sinon Bébé Shagya n’aurait été qu’un ONC, malgré les papiers de fou de sa mère et de son père (tous 2 ont dans leur pedigree des chevaux prestigieux à seulement 2 ou 3 générations).

De nos jours, le shagya est utilisé en sport (il excelle en endurance mais on trouve des shagyas tournant à haut niveau dans les disciplines olympiques) et en loisir. Il sait tout faire!

Pour ma part, j’ai découvert le shagya il y a 3 ans grâce à un ami. Je me suis retrouvée à chercher Ma shagya jusqu’au mord de l’Allemagne et après en avoir vu plusieurs, mon choix s’est porté sur elle.

Pas de coup de foudre, elle n’était pas débourrée, nerveuse quand on l’a vue, je suis montée dans la voiture en disant que ce n’était pas un cheval pour moi, je n’ai pas le niveau pour un jeune cheval avec autant de sang. Et puis j’en ai vu d’autres, j’ai regardé le pedigree, le but étant de la faire pouliner… et finalement c’est elle que j’ai voulu!

Je ne l’ai JAMAIS regretté!!!! Un petit mois dans une écurie pour le débourrage et j’avais sous les fesses le parfait cheval à tout faire!! Aussi à l’aise en balade, en rando à la montagne que dans un manège ou sur des barres (elle a un coup de saut!!! s’accrocher!), elle a en outre toutes les qualités de la race: jamais elle n’est partie en vrac comme le font certains, jamais un coup de cul ou un saut de mouton même lancée plein pot dans la pampa avec ses potes, jamais elle ne m’a mise par terre et quand elle a peur de quelque chose, un sursaut, une grattouille et on repart!! Froide dans sa tête, comme sur la brochure!!

C’est pour ça que j’aime le shagya: c’est une ferrari avec le flegme britannique!

Pour ce qui est de Bébé Shagya, il ira au sevrage dans un grand élevage où il profitera de vastes prés bien riches et d’un troupeau de jeunes garçons de son âge, ce dont il a le plus besoin! C’est un peu loin, mais je préfère le savoir là-bas avec d’autres poulains que chez moi isolé des autres parce que mâle. Je tiens à ce qu’il soit bien dans sa tête quand il sera grand!

Plus tard, il sera mon cheval de sport et celui de mes enfants (pour qui le poney sera trop petit!)

Je vous tiendrai au courant de son évolution!

Pour toute information sur l’arabe shagya, je vous invite à visiter le très bon site de l’Association Française du Cheval Arabe Shagya : http://www.shagyafrance.fr/ , il est très bien fait!